Ad-aware

Indispensable pour tous les forcenés du téléchargement qui installent freewares et surtout adwares ou publiciels à longueur de journée, Ad-aware analyse la mémoire, la table des registres et l’ensemble des fichiers et répertoires du disque dur pour faire la nique aux «spywares», ces logiciels qui nous espionnent à des fins marchandes…

En effet, certains logiciels, communément désignés sous le sobriquet de “mouchards” recueillent des détails sur nos habitudes de consommation. Ces renseignements, plus ou moins anodins éclairent la lanterne des services marketing et des régies publicitaires qui peuvent ainsi cibler les bannières publicitaires avant de nous les asséner sur le web, ou via l’interface même de nos logiciels. La démarche ne serait pas contestable en soit, si nous en étions informés, or dans la plupart des cas, ce n’est pas le cas.

Si le procédé vous insupporte, et si vous êtes prêts à renoncer aux applications qui y recourent (parfois le fait de supprimer le mouchard empêche le logiciel de fonctionner), vous venez de trouver l’arme absolue pour désinfecter votre ordinateur : Ad-aware. Il détecte et élimine les principaux mouchards, entre autres : Alexa, Aureate, Comet Cursor, Cydoor, Doubleclick, DSSAgent, EverAd,Flyswat, Gator, OnFlow, TimeSink , Web3000 et Webhancer. Par défaut, Ad-aware scrute le contenu de votre disque et établit la liste des spywares détectés, bien sûr, il vous laisse la liberté d’éradiquer individuellement chacun d’entre eux ou de le conserver, d’un simple clic.

Les plus remontés d’entre vous disposeront même dans les options de configurations d’un mode “nettoyage systématique” qui en quelques secondes efface sans discernement tous les spywares détectés. Parmi les autres fonctionnalités, celle de sauvegarder un rapport, d’être alerté par une alarme sonore dès identification d’un espion, et, pour les paranoïaques celle d’analyser automatiquement le contenu de son PC à chaque démarrage de Windows.

Avec la version 5.0, le logiciel a fait peau neuve, il s’est enrichi d’une documentation et d’un panneau de préférences nettement plus consistants. Ad-Aware a intégré un système de sauvegarde, tous les fichiers pouvant être archivés avant leur suppression, de sorte que si vous constatez le moindre disfonctionnement d’un logiciel après son passage, il vous suffira d’utiliser la fonction restaurer pour revenir à l’état initial.

Ne serait-ce que pour son interface totalement remaniée, la version 6.0 d’ad-aware apparaît comme un tournant dans l’existence du logiciel. Le nouvel habillage des fenêtres, tout en rondeur et en dégradés de bleus est plus agréable, mais surtout, l’ergonomie a été revue et considérablement améliorée. Les fonctionnalités cependant n’ont guère évolué, du moins dans cette version gratuite, car c’est une autre nouveauté, il existe désormais des versions dites “plus” et “professionnelle”, qui elles sont payantes. L’un des plus gros reproches que l’on pouvait faire à ce logiciel tenait à l’absence de mise à jour régulière . Désormais, les fichiers de mise à jour se téléchargent et s’installent directement depuis le logiciel. On espère juste que les mises à jour seront plus régulières. La prise en charge de plug-ins a par ailleurs fait son apparition, cependant, aucun n’est proposé pour l’instant. Enfin, avec la fonction ad-watch, le logiciel semble pouvoir travailler en permanence en tâche de fond, cependant, si le bouton est bien présent, la fonctionnalité semble réservée aux versions payantes.

Pour télécharger ce logiciel, cliquez ici

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.