Abus de position dominante: Wanadoo acquitté

En novembre 1999, Club Internet exploité à l’époque par une filiale du groupe Lagardère, avait saisi le Conseil de la concurrence pour abus de position dominante à l’encontre de Wanadoo.
Le FAI reprochait au leader des FAI (rattaché au groupe France Télécom) d’avoir recours à des pratiques commerciales jugées anti-concurrentielles, notamment le démarchage sauvage de clients chez les concurrents et l’utilisation des agences France Télécom comme relais commercial de ses offres d’accès.
Le 21 décembre 2004, le Conseil de la concurrence a rendu sa décision : France Télécom n’est pas condamné car l’impact sur le marché français de la fourniture d’accès Internet a été jugé négligeable. Cette décision est susceptible de faire l’objet d’un recours devant la cour d’appel de Paris.

DR.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.