Affaire Olivier Martinez/Fuzz

Le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris vient de condamner en référé le créateur du site collaboratif fuzz.fr pour atteinte à la vie privée d’un acteur . Le tribunal de grande instance de Paris a jugé, que fuzz.fr, un site d’informations alimenté par les internautes, avait porté atteinte à la vie privée de l’acteur Olivier Martinez. Cette décision pourrait faire jurisprudence car, désormais, tous les sites internet pourraient etre considéré comme des éditeurs et non plus comme des hébergeurs.
En l’éspèce, l’acteur avait assigné plusieurs sites au titre de l’atteinte à la vie privée en ce qu’ils avaient affirmé qu’il était de nouveau avec la chanteuse Kylie Minogue.

Le juge des référés a considéré qu’un choix éditorial avait été fait, notamment en renvoyant au site celebrites-stars.blogspot.com: l’ordonnance du juge précise : "l’acte de publication doit être compris non pas comme un simple acte matériel, mais comme la volonté de mettre le public en contact avec des messages de son choix".

La plupart des acteurs de l’Internet et surtout les sites collaboratifs ont été interpellés par cette décision et craignent encore plus de mises en cause.
Eric DUPIN, créateur du site a préféré fermer celui-ci et réfléchi à une nouvelle formule.

Après Wikio un autre digg-like français, connaît actuellement un problème de responsabilité pour un simple lien posté sur le site par un de ses contributeurs; la question du statut du Web 2.0 est en première ligne, et notamment les digg-like, dont le contenu est alimenté par les contributeurs.

digg-like : site sur lequel les internautes votent pour des liens proposés par d’autres et les liens les mieux notés sont propulsés à la une du site.

ZEKRI ALEXIS

www.wikipedia.org
www.latribune.fr
www.pcinpact.com

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.