Antipub : les conséquences politiques du débat judiciaire

Suite à l’assignation des 62 militants antipubs par la la filliale de la RATP, Métrobus, et l’agence Publicis, l’adjoint au maire de Paris, Jean-Pierre Caffet a annoncé le 3 février être en négociation avec la régie des transport pour une éventuelle création d’espace de libre-expression au sein même du réseau parisien.

Source : Métro, mécredi 4 février 2004, p. 6

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.