Cannes et le piratage : l’avis de Quentin Tarantino

le festival de Cannes, qui se termine ce soir, avait été précédé par une conférence sur le piratage et l’industrie du cinéma. Des cinéastes tels que Luc Besson et Quentin Tarantino sont venus donner leur point de vue sur la question. Le président de cette 57ème édition du festival a pris parti dans un sens où bien peu l’attendaient visiblement.
“Mes films n’ont jamais été autorisés en Chine, même si on y a tourné trois mois pour Kill Bill (…) Je suis content que les Chinois le piratent. Au moins ils le verront (…) En 1995, j’étais à Pékin où je me croyais inconnu. Je me promenais dans la rue, lorsqu’un étudiant m’a abordé. Il avait vu tous mes films sur des copies pirates venues du Japon (…) J’ai acheté des copies pirates des frères Shaw parce que je ne pouvais pas trouver ces films légalement (…) Je voulais voir à tout prix “El Topo” d’Alexandre Jodorovsky. J’ai trouvé une copie, de copie, de copie de copie japonaise. C’était comme voir un film à travers un aquarium. J’étais fou de joie d’avoir cette copie merdique”.

Cette réunion a été aussi l’occasion pour la France de proposer un plan d’action contre le piratage à l’échelle européenne. Il serait question dans un premier temps de sensibiliser les jeunes publics, mais aussi de menacer et éventuellement sévir si nécessaire.
Il semble que tout le monde ne se soit pas compris durant cette réunion…

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.