DoomJuice, un successeur de MyDoom

Un nouveau ver succède aux MyDoom A et B et se propage actuellement sur le net : DoomJuice. Ce “nouveau” ver utilise la base de MyDoom B mais est exempt de la plupart de ses bugs, il cible toujours Microsoft qu’il prévoit d’attaquer via DoS c’est à dire en saturant de fausses requêtes un service pour le paralyser.

Utilisant le port TCP 3127 sur une machine qui aurait déjà été infectée par MyDoom, il est jugé peu virulent par les spécialistes.

Infos sur le site de Microsoft et sur infos du net

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.