Fédération d’actions antipub par l’Internet

Le 24 novembre 2003, la société Métrobus (régie publicitaire des transports parisiens) a assigné en référé les gérants du site d’hébergement coopératif Ouvaton.org .

Cette demande vise à forcer l’hébergeur à fournir l’identité des auteurs du site stopub.ouvaton.org, sous astreinte de 10.000€ par jour. Et surtout à étouffer dans l’oeuf les éventuelles actions des collectifs anti-pub qui avaient déjà sévi les 17 octobre et 7 novembr dernier, en taggant les affiches des stations parisiennes. En effet, pour assurer sa sécurité commerciale, Métrobus a du, suite au vandalisme subi, nettoyer les publicités — la société estime les pertes à 450.000€.

Face à la puissante machine commerciale, le président d’Ouvaton.org, Alexis Baud, affiche son refus catégorique de donner les informations nomitatives à d’autres que la justice, alors qu’en même temps, la seconde lecture du projet LEN se prépare à instaurer une responsabilité civile et pénale des hébergeurs web s’il n’agissent pas promptement pour mettre fin à une activité qui semblerait illicte…

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.