Google Earth ferait-il peur ?

Après la révélation de certaines possibilités du célèbre moteur de recherche mis en place par la société Google (permettant d’accéder à certaines informations sensibles sur les ordinateurs), “Google Earth” défrait la chronique internationale. En effet, la dernière application lancée par Google, il y a plusieurs mois qui permet à quiconque équipé d’un ordinateur (faut il préciser : puissant au niveau de sa carte graphique et de ses ressources systèmes), et d’une connexion de type Adsl, d’accéder de manière gratuite à des images sattelites de notre belle planète.

Cet outil peut s’avérer ludique, car il permet assis devant son ordinateur de visualiser des villes, monnuments, paysages d’exceptions, mais il pourraît servir à d’autres fins moins louables.

En effet, ce logiciel qui combine des images par satellite et aériennes à des services cartographiques, permet d’accéder à tous les pays, ce qui n’est pas le goût de certains d’entre eux, et notamment de L’inde, où les lois restreignent la photographie aérienne et par satellite, donc on peut comprendre leur hostilité.

On peut même s’interroger notamment pour des questions de sécurité nationale et quelque soit le pays, de disposer de tels vues, sur des zones que l’ont pourraient appelées “zone interdites” ou sont installées des installations militaires. C’est l’analyse effectuée notamment par certains pays d’Asie (Sud Coréen, Thailande, la Russie).

Un article reprenant toute cette problématique est disponible :
http://www.cyberpresse.ca/article/20051223/CPTECHNO/51223027/5150/CPTECHNO

– Le logiciel est quant à lui disponible via l’url suivante : Google >Earth
Disponible pour Windows, Mac, ou version gratuite, ou plus évoluée, mais moyennant quelques dollars.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.