L’Arcep veut scruter la qualité des services téléphonique fixes

Comme elle le fait déjà pour la téléphonie mobile, l’Arcep a pour objectif de mettre en place en 2008 un dispositif pour analyser et suivre l’évolution de la qualité du service téléphonique pour les réseaux fixes des offres résidentielles. « Il contribuera à l’information des consommateurs et incitera les opérateurs à surveiller et améliorer les performances de leur service », précise le régulateur des télécoms qui souhaite y inclure les offres basées sur le réseau commuté classique ainsi que celles en voix sur IP (VoIP).

Ce service se basera sur le même modèle que celui qui est utilisé depuis 10 ans pour la téléphonie mobile, et celui analysant la qualité des services de renseignement, accessible à l’adresse http://www.appel118.fr/ Ce sera certainement donc aussi aux opérateurs de fournir eux-même les informations sur la qualité de leurs services téléphoniques, en fonction d’indicateurs et de critères préétablis. L’Arcep propose déjà une liste de critères comparatifs, parmi lesquels le taux de défaillances par ligne, leur délai de réparation, la durée d’établissement des communications ou encore le volume de plaintes concernant la facturation.

Pour mener à bien son action, le régulateur des télécoms lance aujourd’hui une consultation publique afin de recueillir l’avis des personnes intéressées. Il adaptera ensuite ses objectifs et les moyens mis en œuvre en fonction des résultats obtenu, pour au final proposer le dispositif au ministre chargé des communications électroniques, qui sera en charge de l’homologuer. Source :
– Communiqué de presse de l’ARCEP

Nicolas Pujol

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.