L’Europe limite à six mois la conservation des données personnelles

Ce lundi, l’ensemble des Etats présents au G29 (groupe des autorités européennes de protection des données) s’est accordé sur une réduction conséquente de la durée de conservation des données personnelles des internautes par les moteurs de recherche.

Les géants de la recherche sur la toile, Google et Yahoo ! en tête, pourront continuer à exploiter ces données à des fins légitimes et non excessives sur une période réduite à six mois.

Nul doute que cela gênera le développement publicitaire et commercial ciblé, même si durant un délai de 6 mois, la collecte et l’analyse des informations se fait aisément.

L’Europe s’intéresse donc de plus en plus aux problèmes des données personnelles, de l’adresse IP et l’on espère qu’elle ira encore plus loin dans la protection des données.

Seul bémol à cette limitation : les sanctions. Quels sont les moyens pour faire appliquer ces dispositions et comment le faire face à de telles puissances économiques ?

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.