L’internet accompagné

Pour convaincre les 50 % de la population française qui hésitent encore à s’équiper, le gouvernement lance l’Internet Accompagné. L’utilisation d’Internet est de plus en plus importante, mais beaucoup de français hésitent encore à franchir le pas…

Selon les dernières estimations de Médiamétrie, en un an le nombre d’internautes connectés en haut débit à domicile a progressé de 5,1 millions de Français. 50% des foyers sont équipés d’un ordinateur mais seulement 77% des foyers équipés ont une connexion Internet.
Ainsi 15,5 millions d’internautes sont connectés à domicile en haut débit, soit plus de 8 internautes sur 10 (82,4%).

Malgré cette progression importante, beaucoup de français, (soit l’autre moitié de la population) hésitent encore à s’équiper. La raison de cette hésitation : l’ignorance de l’utilisation de ces technologies et la peur de ne pas y arriver. « 43 % des français considèrent en effet que la complexité est l’un des principaux freins à l’équipement des foyers »

Si Internet est surtout utilisé par une population jeune et diplômée, il faut tout de même noter, l’intérêt croissant de la part d’une population moins jeune et souvent proche de la retraite.

Pour répondre à ce problème , mais surtout pour ne plus fournir d’excuses aux plus récalcitrants , l’Etat vient de lancer une nouvelle opération : “L’Internet accompagné”.

L’Internet accompagné

Suite au succès de l’opération un Micro-Portable Etudiant pour 1 € par jour, la Délégation aux usages de l’Internet vient de lancer une nouvelle initiative pour accompagner les grands débutants. A l’exemple de ce qui avait été fait pour les étudiants , ce programme à pour but d’aider les français à s’équiper et à s’initier aux joies de l « Internet ».

La formule comprend l’achat de l’équipement,les logiciels de protection , l’installation du matériel à domicile et l’initiation à l’informatique.
Concrètement sous le label « Internet accompagné » des « matériels informatiques spécialement configurés pour les débutants » sont sélectionnées. Sous ce label, vous achetez l’ordinateur et les logiciels (dont l’antivirus et le contrôle parentale) à des partenaires agrées. Ce matériel est livré et installé à domicile. Ensuite quatre heures de formation à domicile (bureautique, Internet…) sont prévues, réparties en trois interventions.

Cette formule s’accompagne d’avantages financiers et fiscaux. Les particuliers pourront en bénéficier par l’intermédiaire de « chèque emploi service universel » , et pourront déduire de leurs déclaration de revenu, 50 % des sommes payés pour les prestations d’accompagnement, dans la limite de 1000 € par an. La TVA est réduite à 5,5%.

Cette offre devra être présent dans tout les grands magasins de grande distribution ou en ligne à partir du 15 avril 2006. Elle sera reconnaissable grâce à un logo similaire à celui de la conduite accompagnée. Le prix devrait varier entre 1.000 et 1.300 € environ

L’objectif du gouvernement

L’objectif du gouvernement , réduire la fracture numérique en amenant le taux d’équipement des foyers français à 66 % d’ici à trois ans, contre 50 %actuellement.
Au delà de la simple volonté de répondre à un besoin , il s’agit ni plus ni moins de créer un environnement propice au développement de l’administration électronique. Une population habituée à la manipulation de nouvelles technologies dans son quotidien , est plus enclin à faire appel à l’administration électronique et à accepter les changements de gestion qui en résultent. Au passage , sa campagne publicitaire précise que cette initiative est créatrice d’emploi. Que demander de plus si ce n’est une égale couverture du haut débit sur l’ensemble du territoire français et peut être plus de point d’accès gratuit à Internet. Car si cette initiative est louable , elle est loin de satisfaire l’égalité d’accès du citoyen au service public. Source : site de Délégation aux usages de l’Internet, Zdnet, Silicon.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.