L’ogre Google va-t-il se noyer dans le puits de science Wikipedia ?

Google va bientôt proposer un nouveau modèle d’encyclopédie en ligne, « knol » (comprenez un diminutif de « knowledge »). Ce nouvel outil gratuit servira aux internautes à partager leurs connaissances en ligne. Google proposera donc aux acteurs de la nouvelle encyclopédie les outils et l’espace nécessaires à l’écriture. L’ensemble du contenu éditorial sera fourni exclusivement par les internautes.

Ce procédé rappelle très fortement celui de Wikipedia. Cependant, des différences notoires sont annoncées. Knol souhaite mettre en avant les compétences d’auteurs clairement identifiés. Le rédacteur sera alors totalement responsable de son écrit qu’il mettra en ligne. Il sera ensuite soumis à la notation des internautes lisant le texte, puis Google se chargera de faire apparaître en tête les écrits les mieux notés, a priori les plus intéressants.

Une seconde différence à relever est que l’écrit ne pourra être modifié que par l’auteur. Là où Wikipedia avait une ambition d’objectivité, Knol fera la part belle à la liberté d’expression de l’auteur.

De fait, la notation des articles va stimuler la compétitivité entre les auteurs, mais aussi le porte-monnaie de la firme multinationale. Que l’on ne s’y trompe pas, l’ambition est avant tout financière. Chaque auteur aura le choix d’insérer des publicités dans ses articles. Plus il aura de lecteurs, mieux il sera référencé, les publicités seront alors plus visibles. Google gagnera ainsi de l’argent sur ces pages et donnera une « piècette » à l’auteur.

Plus de détails sur le blog de Google.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.