La pornographie en ligne encore trop difficile à contrôler

L‘Internet est pour certains la Mecque du sexe en ligne ; des rencontres interactives aux sites pornographiques, le web fait dans la variété. Une enquête du FDI nous précise que 17% des internautes mineurs français ont vu au cours du seul mois de juin 2003, au moins une page à caractère pornographique (l’enquête prenait une base de 50 sites phares du moment).

La multitude de fenêtres et bandeaux publicitaires ainsi que les noms de domaine peu explicites renvoyant vers un contenu pornographique rendent la prévention et le contrôle éminemment difficiles. Le Forum des Droits sur l’Internet précaunise des campagnes de sensibilisation du grand public et le lancement d’un débat national et européen sur l’encadrement de contenus préjudiciables aux enfants sur la toile. Des moyens de contrôle parental pourraient être envisageables, via une base de sites sensibles, et ainsi palier l’absence d’une législation appropriée.

Source : AP dans Métro 13 février 2004 & le forum des Droits sur l’Internet

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.