La RIAA poursuivie… pour extortion de fonds

Une habitante du New-Jersey (USA) qui avait fait l’objet de poursuites par la RIAA, après l’échange de fichiers par systèmes P2P, vient de contre-attaquer.

Son angle est assez surprennant en ce qu’elle se fonde sur la série de plaintes portées devant les tribunaux par la RIAA puis abandonnées à la suite d’un accord amiable en dehors des salles d’audience. Cette pratique ne serait purement et simplement que de l’intidation, proche de ce que faisait Al Capone en son temps.

Si les chances d’aboutir de cette demande semblent assez faibles, cette nouvelle n’a pas pour seul intérêt son caractère inédit ; elle est le signe que les avocats outre-Atlantique recherchent des solutions pour arrêter le jeu de massacre des associations de producteurs US.

Source : Cnet

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.