La société Point Dev attaque Sony BMG pour contrefaçon de logiciel

La société Sony fait usage d’un logiciel de gestion de serveur depuis 2004 sans licence. Suite à une demande d’aide effectuée par un employé du groupe Sony BMG auprès de la société Point Dev, cette dernière constate après analyse de sa base de donnée client que son logiciel de migration web (Ideal Migration) était utilisé avec une clef dite « craquée » (absence de licence logiciel) et ce depuis 2004.
Partant, Point Dev demande à ce que le délit soit constaté par acte d’huissier.
Le 22 janvier 2008, c’est chose faite, l’utilisation sans licence dudit logiciel est confirmée sur quatre serveurs après saisie dans les locaux de Sony (Paris).

Selon le PDG de Point Dev, Paul-Henry Agustoni, un accord à l’amiable n’est pas envisageable « Nous ne sommes pas intéressés par un accord à l’amiable. Il ne s’agit pas que d’une question d’argent mais surtout de principe Paul-Henry Agustoni, PDG de PointDev» L’éditeur poursuit donc en justice le groupe Sony BMG et réclame 300.000 euros de dommages et intérêts.

A l’heure actuelle, les studios Sony BMG ne semblent pas en mesure de répondre à ces accusations…

La fraude de Sony étant constatée et l’absence d’une volonté de règlement amiable ayant explicitement été formulée par la société Point Dev, il sera intéressant de voir la stratégie adoptée par le géant Sony pour se défendre des faits qui lui sont reprochés.

Affaire à suivre dans les prochains mois…

Source :

http://www.01net.com

http://www.pointdev.com

Quentin Aoustin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.