Le gang des barbares démantelé

Le gang des barbares a été démantelé, jeudi dernier. Il avait fait parler de lui lors de la séquestration et des tortures opérées sur un jeune vendeur de téléphones mobiles travaillant sur Paris. Dans cette affaire, les auteurs des faits avaient recours aux NTICS pour rançonner la famille. En effet, ce gang composé d’une quinzaine de jeunes âgés de 17 à 32 ans, ont séquestré pendant trois semaines un jeune vendeur de téléphones mobiles dans le but d’obtenir une rançon de la part de sa famille.

Ilan a été torturé à mort, avant d’être abandonné le long d’une voie ferrée dans l’Essonne. Malheureusement, il n’a pas survecu à ses blessures.

D’après, un article sur Yahoo, il est indiqué :
le gang qui a eu recours aussi bien à internet qu’aux SMS, a fait “une utilisation astucieuse et professionnelle des facilités de la téléphonie”, rendant plus difficile le travail de la cinquantaine d’enquêteurs mobilisés en permanence

Les enquêteurs ont eu recours aux médias (presse écrite, dont Internet, ainsi que la télévision), pour diffuser la photographie du chef de la bande qui est toujours en fuite. C’est d’ailleurs grâce à la diffusion dans cette affaire, du portait robot par les médias d’une femme, que celle-ci s’est spontanément présentée au Commissariat de Montrouge pour s’expliquer. Son témoignage a permis la vague d’interpellation opérée par plus de 150 policiers sur BAGNEUX.

La diffusion des portaits robots ou photographies des personnes mises en causes par les médias, permet de plus en plus la résolution d’affaires similaires ou de rapprochements judiciaires (CF : affaire de la jeune fille enlevée dernièrement dans la région d’Angers).

On peut constater également que dans n’importe quelle affaire judiciaire, les auteurs d’actes crapuleux ont recours de plus en plus aux nouvelles technologies. On ne peut que se féliciter des mesures législatives prises pour lutter contre la criminalité, ayant pour finalité, d’identifier ces auteurs (obligations imposées aux FAI, Opérateurs de Téléphonie, etc). Liens sur cette affaire sur le site de Yahoo :
http://fr.fc.yahoo.com/i/iledefrance.html

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.