Le ministère de la Défense boude Vista et accueille Ubuntu

Lors d’une conférence sur l’utilisation des logiciels libres dans l’administration française, donnée le 30 janvier dernier lors du salon Solutions-Linux, les responsables des systèmes d’information du ministère de la Défense ont avoué refuser toute migration vers Windows Vista. Les acteurs des systèmes d’information du ministère de la Défense ont prolongé ce moratoire jusqu’en juin 2009, afin de réfléchir sur la pertinence de migrer l’ensemble des 200.000 postes de cette administration sous le dernier système d’exploitation de Microsoft : Windows Vista.

Thierry Leblond de la DGSIC (Direction Générale des Systèmes d’Information et de Communication) a néanmoins précisé qu’il ne s’agit pas d’un désaveu de la firme Microsoft. La DGIC estime seulement que Windows Vista “manque de maturité” et qu’il n’y a pas encore “assez de retours d’expériences du monde de l’entreprise” pour envisager cette migration. Vista est donc trop jeune et n’a pas encore fait ses preuves dans le milieu professionnel, à l’inverse de Linux qui est d’ailleurs de plus en plus déployé aussi bien dans les PME que chez les grands comptes.

A ce propos, la DGSIC vient de valider le passage de l’un de ses corps, la gendarmerie, vers Ubuntu. Ce sont donc 70.000 postes qui seront touchés par ce changement d’ici 2013.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.