Le partenariat Wintel a du plomb dans l’aile

A l’occasion de la sortie imminente de Viiv, la future plateforme multimedia d’Intel, le constructeur américain a annoncé de multiples partenariats avec des acteurs de l’informatique, mais aucun avec Microsoft.

Voilà une situation inédite, que certains journalistes comme nos confrères de Neteconomie ou de Macbidouille n’ont pas manqué de souligner.

En effet, après des années de partenariat entre Microsoft et Intel, il semble que le géant du logiciel s’oriente de plus en plus vers un partenariat avec AMD, le fondeur américain concurrent de Intel, dont les parts de marché sur la micro-informatique ont largement augmenté ces dernières années.

Intel reconnaît d’ailleurs que « Nous ne voulons pas fermer la porte à d’autres OS et nous travaillons déjà sur une version 1.5 de ViiV pour faire entrer de nouveaux acteurs disposant de leur propre système d’exploitation ».

En lisant cela, on ne peut que penser à Apple, puisque depuis plusieurs mois Intel est désormais le fournisseur de processeurs de la firme innovante de Cupertino pour ses Macintosh portables, et bientôt pour sa gamme d’ordinateurs de bureau.

Cette annonce avait fait grand buit dans la communauté des utilisateurs Mac, puisqu’Apple annonçait lors de la conférence développeurs de Mai 2005 qu’elle abandonnait IBM, son partenaire historique, pour se tourner vers Intel.

On peut remarquer que les activités principales d’Apple en plus de la musique, à savoir la fourniture de systèmes d’exploitation très orientés multimédia [1], sont très complémentaires avec celles d’Intel, qui fournira avec Viiv une plateforme multimédia complète, plutôt que de simples composants électroniques [2].

Microsoft se tourne quand à lui vers AMD pour lançer une plateforme multimédia concurrente de celle de Viiv, dénommée Live !, après des années d’un étroit partenariat avec Intel. La firme de Redmond s’est aussi rapprochée d’IBM, qui fournit désormais les processeurs de ses consoles de jeu XBox 360.

L’année 2006 semble donc être l’année des grands changements dans les alliances stratégiques des fabricants de matériel et de logiciels informatiques ; les alliances pré-existantes se sont en effet inversées, à la surprise générale.

Le partenariat Intel-Apple, qui a la main sur la maison d’édition Disney-Pixar [3] par l’intermédiaire de son PDG, Steve Jobs, a toutefois de sérieux atouts à jouer face à son concurrent.

 

[1] Mac OS X, suite iLife et technologies Frontrow notamment

[2] Intel fournit principalement des processeurs, cartes mères et chipsets.

[3] Disney a racheté Pixar récemment, mais étant donné les difficultés de Disney et les succès de Pixar, la majorité des postes de direction ont été confiés à des personnes de Pixar. Steve Jobs, PDG d’Apple et de Pixar, est par ailleurs le premier actionnaire de Disney

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.