Le Virus sonne toujours deux fois

Revers singlant de la convergence technologique, l’utilisation croissante de l’informatique est aujourd’hui génitrice du petit Chrystol, premier virus détecté sur les téléphones mobiles.

Le petit se porte très bien et est capable d’envoyer, à l’insu du propriétaire du mobile, un SMS par seconde pour infecter votre carnet d’adresse.

Rappelons enfin, pour céder complètement à la psychose, qu’il n’existe pas encore d’antivirus pour PDA ou téléphone mobile.

Et c’est là qu’on est content d’avoir gardé son vieux fer à repasser de Bi-Bop…

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.