Le Web accessible aux handicapés!

Les sites internet publics ne permettent pas une accessibilité aux handicapés. Le législateur est intervenu afin corriger cette inégalité.

Depuis plusieurs années, les sites internet ne prenaient pas en compte les handicaps des internautes tels que le handicap physique qu’il soit visuel et auditif.
Désormais l’accessibilité aux sites publics est devenue une obligation.

La loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » prévoit dans son article 47 que “dans un délai de trois ans les services de communication publique en ligne des services de l’Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent doivent être accessibles aux personnes handicapées”.

C’est un premier pas réalisé dans l’attente du décret d’application de la loi.

Un site accessible est un site qui tient en compte du handicap d’un internaute.

On utilise le format W3C qui permet d’assurer un accès universel au Web. Il doit contenir une interface traduisant les informations contenues en un message vocale ou tactile.

Les handicapés ne sont pas les seuls concernés. Les personnes âgées lisent difficilement les caractéres. Le changement de taille des caractères devient une nécessité.

L’Agence pour le Développement de l’Administration Electronique (l’ADAE) a réalisé une liste comprenant 92 critères reposant sur 3 niveaux d’accessibilité.
Lors de la conception, le site doit avoir pris en compte les critères pour être déclaré accessible.

Deux associations, Braillenet et HandicapZéro, militent pour le respect de la conformité des critéres.

Les sites publics ne sont pas les seuls concernés, un effort est à faire du côté des sites privés.

Source:Journaldunet

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.