Les e-passports aux USA en 2006

Le projet du Département Américain de doter tous les américains d’ici fin 2006 des « passeports intelligents « inquiètent les défenseurs des libertés individuelles.

Les puces à radiofréquence de type RFID d’une mémoire de 65Ko contiendront des informations comme les noms, prénoms, date et lieu de naissance ainsi qu’une photo et pourront les transmettre à un récepteur. A terme, l’objectif est d’accélérer les contrôles d’identités dans les aéroports et les frontières. Des systèmes de reconnaissance faciale seront installés dans les aéroports et permettront de comparer les données avec celles contenues dans la puce.

L‘American Civil Liberties Union a pu se procurer en s’appuyant sur le Freedom of information Act, des nouvelles directives pour le cahier des charges. Ces documents imposent en effet que les puces puissent être lues à distance et sans fil (le skim) dans un rayon de 9 mètres. De plus il semblerait que les données contenues dans la carte ne seraient pas cryptées…

L‘ACLU relève plusieurs problème par rapport aux droits individuels : par exemple, l’identification par des organismes de personnes présentes à des manifestations, de la capture des données personnelles par des terroristes mais aussi s’étonne de la capacité de stockage de la puce largement supérieure à celle nécessaire à y inscrire les données susmentionnées. D’ici la fin de l’année tous les hauts fonctionnaires de l’administration devraient recevoir ces passeports et ils seront distribués au grand public au printemps 2005. Tous les passeports seront dotés de puces RFID en 2006…

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.