Les machines Apple pourront démarrer sous Windows

Hier, la société Apple a annoncé que les Macs utilisant un processeur Intel auront désormais le choix de démarrer sous Windows ou Mac OS X au moyen de Boot Camp , un outil permettant le dual boot. Voilà une annonce surprenante de la part d’Apple, tandis que certains analystes pensaient que la société californienne s’orientait plutôt vers le marché des logiciels, avec le système d’exploitation phare Mac OS X notamment, pour délaisser le marché du hardwareMatériel informatique : Ordinateurs de bureau (G5, iMac) et portables (Powerbook, Ibook. Il est clair désormais que la stratégie d’Apple sur le marché de l’informatique passe par la vente de matériel.

L’outil Boot Camp , qui a été immédiatement proposé aux utilisateurs sur le site d’Apple, actuellement en version beta, sera intégré à la prochaine révision majeure du système Mac OS X, baptisée Léopard, ou plus sobrement Mac OS X 10.5. Cette nouvelle version du système très en vogue disposera donc de 3 ans d’avance technologique sur son concurrent Windows Vista, dont la sortie a été repoussée une nouvelle fois en Janvier 2007Article de VNUnet : Windows repousse la sortie de Vista en .

Nous>2007 recommandons toutefois la plus grande prudence aux utilisateurs Mac qui s’aventureraient sur les chemins de Windows : le fait que le système de Microsoft fonctionne sur du matériel Apple n’atténue en rien la vulnérabilité de Windows aux virus, chevaux de Troie et autres failles. N’oubliez donc pas d’installer un antivirus et un firewall récent sur votre système Windows.

Par ailleurs, dans la communauté des développeurs Darwin , certaines rumeursVoir notamment : Gearlog et >OSnews vont bon train concernant l’intégration par Apple de technologies dites de virtualisation au sein du prochain système Mac OS X. Darwin est le noyau Unix du système Mac, sous licence BSD, et développé en Open Source.

La virtualisation permettrait d’éxécuter des programmes Windows au sein de l’environnement graphique de Mac OS X, Aqua, sans avoir à redémarrer systématiquement la machine.

Cela est déja possible pour les programmes Unix, qui s’éxécutent sur Mac OS X par l’intermédiaire de la machine virtuelle X11 , introduite par Apple lors de la sortie du système 10.2 (Jaguar). Il serait aussi question d’améliorer la compatibilité de cet environnement avec les programmes utilisant certaines librairies spécifiques à Linux, l’Unix le plus répandu chez le grand public.

Le système d’Apple, en plus d’être le plus «hype» du momentVoir cet article de PCWorld sur la sortie de Mac OS X Panther., pourrait donc devenir le couteau suisse des systèmes d’exploitation, éxécutant indifféremment les programmes Mac, mais aussi Windows et Unix.

Cette annonce majeure, qui intervient dans un contexte difficile pour Microsoft, vise à faciliter le passage des utilisateurs PC au monde Macopération communément dénommée le switch, qui craindraient de ne plus pouvoir utiliser certaines de leurs applications. L’annonce s’adresse surtout aux gamers : en effet, bien que la majorité des applications Windows aient leur équivalent Mac, les jeux restent en retrait. Seuls certains titres phares tels que World of Warcraft ou encore Doom III sont portés sur Mac OS X, et ceux ci fonctionnent moins vite que sur Windows, en raison de la mauvaise optimisation de leur code.

Apple espère ainsi motiver les développeurs à développer plus de jeux sur leur plateforme, en bénéficiant de l’aura du système Mac OS X. La société espère aussi accroitre ses parts de marché et profiter de la faiblesse de son concurrent de Seattle, notamment sur la période de Noël 2006. Cela sera t-il suffisant ? La guerre des systèmes d’exploitation est ouverteVoir à ce sujet l’article du Figaro d’aujourd’hui sur l’annonce d’Apple..

La Bourse accueillait ces annonces très favorablement hier, l’action Apple enregistrant +10% au Nasdaq. Aujourd’hui, le titre gagnait plus de 3% dès l’ouverture des marchésVoir les cotations en temps réel du titre Apple sur Boursorama.. Sources : AOF Le Monde, édition papier du 6 avril 2006 Communiqué de Presse >d’Apple

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.