Mémoire « Les risques juridiques des Directeurs des Systèmes d’Informations (DSI) dans un environnement mouvant, mondial et externalisé »

Si le succès économique d’une entreprise reposait, par le passé, principalement sur la transformation qu’elle faisait des matières premières et de son capital matériel, les clés de sa réussite ont nettement changé.

L’entreprise évolue de nos jours dans un monde où l’immatériel occupe une place de plus en plus importante et de nombreux salons et conférences sont là pour en témoigner.

Le succès d’une entreprise est étroitement lié à sa capacité de créer, d’innover et d’évoluer. Ces facteurs sont étroitement rattachés aux technologies de l’information et de la communication, aussi bien pour les nouvelles techniques mises en œuvre, que par les nouveaux usages qu’ils permettent.

La direction des systèmes d’informations est la clé de voûte qui permet d’assurer la cohérence de l’ensemble et est de ce fait en relation étroite avec les métiers de l’entreprise. C’est cette direction qui permet à l’entreprise de relever les défis qui s’imposent et de repenser son système d’information et même de fonctionnement tout entier.

Ainsi, les technologies de l’information et de la communication font partie des éléments clés de la stratégie des entreprises, tout comme la communication, la recherche,

l’innovation et la protection de sa propriété intellectuelle. Elles constituent un actif essentiel dans le capital des entreprises, au même titre que les marques, les brevets, la connaissance et le savoir-faire.

L’internet et ses services populaires ont apporté un véritable bouleversement. La puissance et la facilité de mise en œuvre de ces outils, combinées à la vitesse de diffusion de l’information et du nombre d’accès élevé en tout point du globe, ont fait de ce média un extraordinaire outil de coopération et de développement. Après avoir submergé le grand public, l’internet a provoqué l’ouverture des systèmes d’informations des entreprises et leur interdépendance, les forçant même à adopter progressivement de nouvelles organisations internes et de façons de travailler.

Toutefois, si ces outils se révèlent être un atout majeur en termes d’efficacité et de coûts, le succès de ce progrès est à pondérer avec l’ampleur des risques qui planent aujourd’hui sur les entreprises, par ce biais.

Le patrimoine informationnel de l’entreprise, et principalement son système d’informations, est devenu la cible privilégiée de nouvelles menaces qui ne cessent de se multiplier et de se diversifier. De plus, la compétition sans merci que se livrent les acteurs économiques dans un environnement mouvant, mondial et externalisé, constitue un facteur aggravant des menaces qui pèsent sur les entreprises et leurs représentants.

L’entreprise doit non seulement faire face à des menaces externes, mais aussi des menaces internes qui proviennent directement des agissements d’un petit nombre de collaborateurs indélicats. Elle ne peut plus être considérée comme un bastion qu’il faut fortifier pour empêcher l’ennemi d’entrer, mais comme un lieu qu’il faut sécuriser en permanence, de tous côtés.

Les Directions des Systèmes d’Informations sont au cœur de la sécurité du système d’information de l’entreprise et donc au centre de ces problématiques. Ce mémoire s’adresse avant tout à leurs dirigeants et a pour objectif de les éclairer sur le sujet, d’un point de vue juridique. Le DSI (Directeur des Systèmes d’Informations) doit avoir une base de connaissances dans le domaine puisque la sécurité technique participe à la sécurité juridique de l’entreprise et de sa personne, et qu’elles peuvent être étroitement liées.

Nicolas Pujol

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.