Linux ? vous êtes sûr ?

Alors que le débat sur les logiciels libres et leur intégration dans le monde de l’entreprise tourne autour des économies d’échelle, la polémique commence à enfler au détriment de Linux notamment. En effet, suite à une étude de Forrester Research, intitulée « Linux est-il plus sécurisé que Windows », un vent de colère s’est déchaîné de la part des distributeurs du logiciel.

Le détracteur du logiciel libre laisse entendre que Microsoft compterait bien un pourcentage de failles critiques de sécurité, mais il serait en revanche plus rapide pour les temps moyens de réparation. Ce qui ne manquera pas de ternir l’image des logiciels libres, célèbres pour leur résistance aux virus et autres brèches de programmation.
Bien mal lui en a pris car la critique n’a pas tardé : selon Debian, Red Hat, Mandrakesoft et Suse, Forrester ne ferait pas la différence entre les niveaux de gravité des trous de sécurité.

En outre, tous s’accordent à vanter la réactivité des réponses à ces failles.
Par ailleurs, une autre étude, du cabinet Ovum, a aussi pointé du doigt les logiciels libres en raison des coûts engendrés par leur installation.
Selon Ovum, la gratuité du logiciel n’emporte pas moins des coûts pour adapter les postes informatiques existants : par exemple, les différents coûts de migration.

Le débat est lancé… Note du Modérateur : Les directeurs des leaders mondiaux de l’Open Source ont sut montré leur capacité à parler d’une même voix dans un droit de réponse à l’intention des directeurs de ces recherches. Le communiqué de presse (en anglais) et son commentaire sont disponibles sur cette .>page

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.