Lourde sanction financière pour Microsoft.

Une condamnation à une amende record prononcée contre Microsoft pour abus de position dominante. Le géant de Redmond a été condamné aujourd’hui par la Comission Européenne à 497,2 millions d’euros d’amende (plus de 600 millions de dollars). Plusieurs jours de discussion entre les représentants des quinze ont fait suite à des mois de négociations entre les avocats de Microsoft et les membres de la Comission.
A cette amende vient s’ajouter une obligation d’ouvrir une partie du code source de Windows XP dans un but d’interopérabilité avec les logiciels qui ont été évincés du marché (tels que Real Player ou Quicktime).
Le mode de commercialisation devra aussi être modifié; comme expliqué dans cet article->art392.

Toutefois, le père de Windows ne s’avoue pas vaincu et a fait part de sa volonté de faire appel. Dans ce cas, le litige sera porté devant la Cour de Justice des Communautés Européennes. L’effet suspensif de l’appel permettrai à Microsoft de ne pas changer ses habitudes de distribution pour les cinq années à venir, durée probable de la procédure au fond devant la CJCE.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.