Vincent Lemoine

Vincent Lemoine est Docteur en droit privé et sciences criminelles.

Chargé d’enseignement – membre associé centre de recherches (CERDI SCEAUX) Enseignement en Droit du numérique, droit pénal et procédure pénale, sécurité des système d’informations, intelligence économique, veille, et investigation numérique, pour les universités de : Panthéon Assas (EMI – EEJSI module IPRO) Paris Ouest ( N T 2DN ), Paris-Sud( DP – PP ), Poitiers ( MRSI MRIE : IRIAF ) et l’UTT en Master 2.

Formation:

2012  Docteur en droit privé et sciences criminelles SCEAUX, Université Paris-Sud – Ecole Doctorale PARIS-Sud (SCEAUX).

2008 Master en Sécurité des Systèmes d’Informations TROYES, Université Technologique de TROYES.

2006 Master en droit public  (Nouvelles Technologies et Société de l’Information), NANTERRE Paris Ouest.

Expériences professionnelles:

2014: Expertise et conseil dans la gestion des risques liés à la cyber et investigation numérique.

Réalisation d’expertises privées au profit d’entreprises dans le cadre d’attaques informatiques. Prévention de la malveillance par la mise en place de formations techniques et juridiques, ou via des opérations de sensibilisations. Audit en matière de sécurité et de sureté et mise en place de plans de gestions des incidents de sécurité. Conseil en matière de cybercriminalité.

2013-2014 : Industrie de défense (publique) – Direction sûreté groupe – Département cyberdéfense – Ingénieur opérationnel.

Rédaction et Mise en place d’un protocole technique et juridique de gestion des incidents de sécurité et formation des différents intervenants ( OS – O S S I, A n aly st e C y b e r d é f e n s e ), analyse Forensics ; et formulation de recommandations sur la SSI. Assistance juridique DSG-DRH  ( droit du numérique / pénal / cybersurveillance ), et élaboration de dossiers contentieux (malveillance interne).

1989- 2013: Ministère de la Défense – Gendarmerie Nationale Ile de France, OPJ – Enquêteur technologie numérique, analyste en recherches criminelles, chef de groupe.

Conduites d’enquêtes judiciaires et réalisation de dossiers techniques liés au numérique en vue de récupérer des preuves ( Réseaux / T o u t s u p p o rt n u m é riq u e ). Analyse des données par schématisation. Formation des personnnels de la gendarmerie en droit, et techniques d’investigations (stages C et N-TECH, TICP). Mise en place d’un serveur de rapprochements.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.