Microsoft lutte contre Linux… sur le terrain des prix.

La firme de Redmond a en effet décidé de mettre fin à sa politique de tarification unique. Il est dorénavant question d’adapter les prix en fonction des pays dans lequels les produits seront vendus.
Voyant que nombre d’administrations et d’entreprises publiques avaient tendance à se tourner vers les logiciels libres depuis quelques années, Microsoft a décidé de se tourner vers eux dans un premier temps. Cette initiative fait suite à la volonté d’ouvrir une partie du code source de Windows à certains États.
Le tarif sera ainsi indexé sur le coût de la vie dans les pays où les logiciels Microsoft sont vendus. Des initiatives pilotes ont semble-t-il déjà été lancées.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.