Microsoft veut acheter Yahoo! pour contrer Google (suite)

Après annoncé son souhait de racheter Yahoo! en début de mois, l’offre de Microsoft a suscité de nombreuses réactions. La plus importante est sans conteste celle de Yahoo! qui vient d’affirmer publiquement ne pas être intéressé par ce rachat. Pour justifier son refus, la société déclare que l’offre de rachat faite par Microsoft sous-estime la valeur de Yahoo! et ne tient pas suffisamment compte de ses acquis et de son potentiel. Elle cite par exemple sa très grande notoriété sur Internet, sa très large audience au niveau mondial, ses récents investissements dans des plates-formes publicitaires, mais également son potentiel de croissance et de rentabilité qui vont arriver avec les investissements réalisés.

Il est vrai que Yahoo! est visité par plus de 500 millions d’internautes qui se rendent sur l’un ou l’autre des sites du groupe chaque mois et que les actions entreprises vont certainement redresser la barre du groupe, malmené depuis quelques temps.

Mais est-ce que cela sera suffisant pour convaincre les actionnaires de ne pas vendre leurs actions à Microsoft s’il souhaite passer outre l’accord du conseil d’administration ?

Rien n’est moins sûr. La chute de son action boursière joue en sa défaveur mais Microsoft dispose de moyens financiers colossaux qui lui ont toujours permis d’acheter les concurrents qu’il convoitait.

Les actionnaires seront donc les arbitres de cette gigantesque bataille entre les deux colosses du web et décideront de l’avenir de ces deux sociétés.

Spectateurs du web, restez à l’antenne, nous aurons de leurs nouvelles très rapidement. Sources :
Communiqué de presse de Yahoo!

Nicolas Pujol

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.