Noos part à l’abordage des pirates

Le cablo-opérateur a lancé lundi dernier une vaste campagne de lutte contre les terminaux munis d’une “YesCard”, qui permettait d’obtenir gratuitement toutes les chaines numériques proposées.

Noos espère ainsi faire baisser le nombre de pirates estimés à 20.000 sur la capitale.

La méthode employée consiste à scanner les décodeurs, pour verifier l’authenticité de la carte présente. Dans le cas d’une carte “artisanale”, un courrier est envoyé, incitant le téléspectateur à régulariser sa situation. Enfin, dans un troisième temps, c’est un écran noir qui accueillera le client récalcitrant.

Notons au passage que la condamnation pour contrefaçon de cartes et de décodeur est en vogue auprès des juges — en novembre 2003, le TGI de Paris a condamné deux receleurs à 8 mois de prison avec sursis. Source : Matro, vendredi 14 mai 2004

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.