Pas de MIDEM-mesures contre les pirates

Selon les officiels du disque regroupés à Cannes, le recul du marché du disque français atteindrait 14,6%. La faute à ? L’Internet bien sûr, et les réseaux P2P.

Alors, c’est l’irresponsabilité des pirates face à un modèle économique de support peut-être dépassé qui est mise en exergue, et à défaut d’auto-gestion de la part des utilisateurs des réseaux P2P, le président d’EMI, Ted Cohen, préconise l’association d’un “système de paiement”. Wanadoo planche ainsi sur une solution de facturation directe sur la facture de téléphone.

Rappelons à toutes fins utiles, que le P2P permet avant toute chose de diffuser en masse du matériel gratuit et/ou libre de droit, et que c’est pour cela qu’une cour fédérale américaine avait rejeté la plainte déposée contre les éditeurs de solutions P2P.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.