Quel choix pour un navigateur web ?

Les navigateurs Internet semblent dominés par Internet Explorer depuis des années, ou plus exactement depuis qu’il est intégré dans Windows. En effet, Windows qui représente environ 80 % des systèmes d’exploitation, lui assure une très large diffusion. Or Internet Explorer n’est pas le seul navigateur ; il existe des alternatives, qui, bien qu’elles soient méconnues, sont bien plus performantes, comme Opera, Camino, Safari, Firefox, etc…

Et c’est sur ce dernier que notre choix s’est porté.

Mais qui n’a jamais entendu parler au moins une fois de Firefox ? Ce navigateur a réussi à s’imposer comme un réel rival à Internet Explorer en quelques années seulement. Cette prouesse ne s’est pas faite à l’aide de magie mais de travail puisque Firefox offre bien plus de fonctionnalités que son concurrent, même dans sa toute dernière version !

Les fonctionnalités de base

Parmi les principales fonctions qu’offre Firefox, celles-ci sont particulièrement appréciables :

  • La restauration de session : en cas de fermeture brutale, ou à chaque fermeture en option, Firefox restaurera toutes les pages que vous étiez en train de visiter avant sa fermeture.
  • Intégration d’un correcteur orthographique, bien pratique lorsque l’on rédige ses mails sur un webmail ou que l’on poste sur un forum par exemple.
  • Blocage des popups, ce n’est pas du luxe !
  • Blocage des sites contrefaits (le « phishing »), afin d’être prévenu que site visité n’est pas celui attendu.
  • Un bouton Vie privée dans le menu Outils vous permettra de supprimer toutes traces de vos visites (cookies, historique, cache, etc…) ou de le paramétrer automatiquement pour faire le ménage à chaque fermeture du logiciel.

Cette liste n’est pas limitée à ces seules fonctions puisque Firefox, par le biais d’extensions, peut-être en recevoir de toutes sortes, comme par exemple afficher la météo dans la barre d’état, etc.

Les extensions

Les incontournables sont certainement :

  • Adblock Plus : pour bloquer toutes les publicités à l’intérieur des pages comme les bandeaux publicitaires et autres parasites.
  • Fasterfox : qui accélère l’affichage des pages web
  • Download Statusbar : qui est un gestionnaire de téléchargement
  • UnPlug : cette extension vous permettra de télécharger les vidéo intégrées aux sites web tels que Youtube, Google Vidéo, Dailymotion, Current.tv, Peekvid et autres
  • FireFTP : pour avoir un client FTP intégré à votre navigateur

De plus, la Fondation Mozilla, par l’intermédiaire de son moteur de rendu Gecko, fait tout pour que Firefox soit le plus respectueux possible des normes et standards, en priorité ceux du W3C. Ainsi, le navigateur supporte les standards les plus basiques comme HTML, CSS, XHTML, XML et JavaScript, mais aussi DOM, MathML, XSL ou encore XPath. Toutefois, il ne sera pas pleinement compatible avec le test Acid2 avant sa version 3.

On comprend donc pourquoi Firefox suscite un tel engouement depuis sa sortie. Ses innombrables fonctionnalités et sa flexibilité forment un cocktail explosif auquel il est difficile de résister.

Popularité

D’ailleurs, sur e-juristes.org, près de 28 % des visiteurs utilisent Firefox contre 67 % pour Internet Explorer ; le reste étant partagé entre Safari (2,68 %), Konqueror (1,14 %) et Opera (1,01 %). Ces chiffres sont dans la moyenne, où le taux d’utilisation de Firefox était de 25,2% en France et 27,7 % en Europe, au mois de septembre 2007 selon Xiti.

Si vous aussi vous souhaitez rejoindre les utilisateurs qui ont franchi le pas et redécouvrir le web, ne soyez pas inquiets par cette transition. Pour un passage en douceur, Firefox importera les préférences de votre précédent navigateur, mais attention, il vous sera par la suite impossible de revenir en arrière tant Internet Explorer vous semblera insupportable. L’essayer, c’est l’adopter !

Firefox est un logiciel libre qui fonctionne sur de nombreux systèmes d’exploitation. Ainsi vous pouvez le télécharger et l’utiliser sur les systèmes suivants :

  • GNU/Linux, BSD, Solaris et d’une façon plus générale tous les systèmes d’exploitation compatibles UNIX
  • Windows dans ses versions 98, ME, NT, 2000, XP et Vista
  • Mac OS X

Nicolas Pujol

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.