Rebondissements dans l’affaire Kazaa

La plainte de Sharman networks contre l’associaton représentant les majors du disque, la RIAA, a été jugée recevable par la justice américaine.

La propriétaire de Kazaa invoquait deux griefs :

Une atteinte à la vie privée : la RIAA violerait la vie privée des utilisateurs du système peer to peer à partir du moment que des fichiers échangés via P2P contiennent des messages de menace destinés aux internautes.

Une atteinte à la propriété intellectuelle de part l’utilisation abusive par la RIAA du programme Kazaa qui pour envoyer des messages de sensibilisation aux utilisateurs et collecter leurs adresses email utilise des versions modifiées du programme violant par là même les droits de propriété intellectuelle qui y sont attachés

Une affaire à suivre…

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.