SFR perd le droit d’utiliser le “Texto”

Le tribunal de grande instance de Paris estime que la marque Texto est un nom commun et ne peut plus, dès lors, être exploitée comme marque par le deuxième opérateur mobile français. Cette appellation était au coeur du procès intenté par SFR contre Onetexto, société spécialisée dans la publicité par SMS, pour lui interdire l’usage de la marque Texto que SFR avait déposée en 2001.

Or, en s’appuyant notamment sur des articles de presse grand public parus avant 2001, le tribunal a considéré que le mot “Texto” était déjà entré dans le langage courant lors de ce dépôt et ne pouvait pas, dès lors, faire l’objet d’un dépôt de marque.

Puisque le TGI de Paris conclut que l’appellation “Texto” fait référence à l’envoi de messages écrits par téléphone mobile, ce terme pourra être utilisé librement par tous les autres opérateurs et sociétés dans leur publicités, ce que leur refusait SFR jusqu’à présent.

SFR, “surprise par cette décision” a indiqué qu’elle ferait appel.

Nicolas Pujol

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.