Tcl/Tk 8.5.0 disponible

La dernière version de Tcl/Tk est dès à présent disponible pour la majorité des plate-formes existantes. Cette nouvelle version, numérotée 8.5, apporte des nouveautés très intéressantes.
En effet, les 5 ans de développement auront été mis à profit et les développeurs, comme les utilisateurs, seront ravis des améliorations apportées.
Nous pouvons citer par exemple une amélioration des performances générales grâce au meilleur compilateur inclut, une meilleure gestion des localisations, toute une série de nouveaux gadgets personnalisables, une gestion anti-aliasé du texte sur toutes les plate-formes et un nouveau module de gestion du système pour simplifier à l’extrême la maintenance des applications. Tout le monde sera donc gagnant à utiliser cette nouvelle version et si vous souhaitez avoir plus de détails vous pouvez vous rendre sur le site officiel http://www.markroseman.com/tcl/guide85.html

Pour ceux qui ne connaissent pas ce langage, Tcl (abréviation de Tool Command Language) est un langage de script initialement conçu en 1988 par John Ousterhout et son équipe à l’université de Berkeley.

Il est facile à apprendre, surtout pour un habitué du langage C ou une personne qui utilise régulièrement un shell. Bien que la syntaxe semble dans un premier abord assez similaire au C, elle est en réalité beaucoup plus simple. Ce langage permet de développer très rapidement des logiciels de petite ou moyenne taille avec une facilité surprenante pour gérer l’aspect graphique.

Cette facilité est permise grâce à l’extension Tk, qui est d’ailleurs plus connue que le langage Tcl lui même. Ce couple permet donc de concevoir des applications fenêtrées indépendamment de la plate-forme (Unix / Mac OS / Windows) à la manière du langage Java. Et il est de plus très facile d’intégrer à d’autres logiciels une interface graphique en Tcl/Tk.

Pour couronner le tout, les applications développés en Tcl/Tk sont distribuables en Starkit, qui est l’acronyme de “StandAlone Runtime called Tclkit”. Ce mécanisme permet de regrouper dans un seul fichier tous les éléments qui composent l’application, c’est à dire les sources, les images, les bibliothèques, les extensions, etc…, dans une sorte de système de fichier virtuel. Ce fichier ainsi obtenu peut-être exécuté sur n’importe qu’elle plate-forme, sans y apporter la moindre modification, ce qui simplifie grandement le déploiement dans les entreprises.

En effet, comme nous l’indiquions au début de l’article, Tcl/Tk est disponible sur la majorité des plates-formes couramment utilisées. Cela inclus donc les systèmes d’exploitations Windows tels que Windows CE, PocketPC, 9x, NT, 2000, XP et Vista, mais aussi MacOS 7,8,9 et 10 ainsi que les systèmes dérivés d’UNIX tels que GNU/Linux, BSD, AIX, HP-UX, Solaris, QNX et d’autres.

Cette nouvelle va donc faire de nombreux heureux en cette période de fêtes 🙂 Sources :
– the Tcl Developer Xchange
– Blog de Mark
Roseman

Nicolas Pujol

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.