Verisign attaque l’ICANN

Ce début de semaine a vu un nouveau rebondissement dans l’affaire SiteMinder. Ce système mis en place il y a quelques mois par Verisign consistait à faire pointer les URL des noms de domaines n’existant pas vers des liens commerciaux proposés par Verisign aux internautes maladroits. Très largement critiqué par l’ensemble des utilisateurs du réseau, le système n’avait été maintenu que quelques jours. L’ICANN avait menacé Verisign de poursuites dans le cas contraire.

Verisign a décidé aujourd’hui de contre-attaqué en emmenant le gestionnaire mondiale des noms de domaine devant une Cour de Californie pour abus de position dominante.
Le registrar considère que le monopole de l’ICANN bloque le développement des innovations techniques. Un certain nmobre d’innovations proposées par le gestionnaire de domaines américain yant été refusé par l’ICANN.

Dans cette affaire se pose une nouvelle fois le problème d’un équilibre entre intérêt économique des acteurs du Net (Verisign reste toujours une entreprise privée) et la liberté des utilisateurs (censée être protégée par l’ICANN).
Affaire à suivre…

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.