Vote électronique, un nouveau scandale.

Le vote électronique est un système de scrutin automatisé à l’aide de systèmes informatiques. Il permet aujourd’hui de voter dans l’isoloir à l’aide d’une borne électronique ou à distance par internet. Ce mode de vote inventé en 1910 Définition sur wikipedia.fr a toujours donné lieu à des controverses. Il présente certains avantages en termes de coût et de rapidité mais ces détracteurs lui reproche son manque de garanties.
Effectivement, il a été prouvé que ces machines sont très facilement manipulables. Ainsi, des chercheurs qui avaient étudié le fonctionnement de la machine en ont conclu: «N’importe qui, ayant un accès bref aux périphériques, à n’importe quel moment avant une élection, peuvent obtenir un contrôle complet et virtuellement indétectable des résultats de l’élection».

Aux États-Unis, des bugs ont été relevés lors des élections parlementaires de mi-mandat, le 7 novembre: plus de 250 incidents ont été recensés dans plusieurs États. Une synthèse de ces bugs à été mise en ligne par l’association Election Protection .

Le Congrès avait pourtant débloqué plus de 3 milliards de dollars pour remettre à jour les équipements, après les problèmes de comptage des voix en Floride lors de l’élection présidentielle en 2000 Article de Capucine Cousin “le vote électronique à nouveau source d’erreurs” sur zdnet.fr.

En France, le vote électronique a été autorisé et encadré par l’article L57-1 du Code Electoral. Il est utilisé depuis 2002 dans diverses villes.

Au vu de ces dernières actualités, le recours à l’isoloir dans un espace contrôlé tel qu’un bureau de vote semble rester le meilleur garant du secret, et donc de la liberté, du vote de l’électeur, ainsi que de la sincérité du processus électoral.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.